Category Archives: Tennis

TOURNOI DE TENNIS, QUELLE TACTIQUE ALIMENTAIRE ?

Un ou plusieurs matchs ? A quelle heure ? Voilà qui complique sérieusement l’alimentation du tennisman en tournoi ! SANTESPORTMAG vous explique comment rester performant et éviter les douleurs digestives. Par Dominique POULAIN, diététicienne du sport. Le tennis est imprévisible ! Tous les paramètres évoluent : la durée et le nombre de matchs à disputer (selon qu’on joue en simple ou en double, que l’on participe à une compétition d’un jour ou à un tournoi en week-end), les horaires précis des rencontres. On doit être prêt à tout. L’alimentation fait partie de la règle du jeu...

Lire la suite

TENNISMAN, EVITEZ LES DOULEURS DE COUDE ET… NE CHANGEZ RIEN !

Voilà le secret pour éviter les douleurs de coude au tennis ! Le Docteur Gilles DAUBINET, médecin des équipes de France féminines de tennis nous explique pourquoi. La douleur de coude au tennis porte aussi le nom de « Tennis Elbow ». Il s’agit d’une lésion du point d’accrochage des muscles relevant le poignet. Ils se contractent puissamment pour stabiliser cette articulation lors du revers et sont violemment étirés en fin de service. Cette blessure survient essentiellement après 35 ans. A partir de cet âge, le tendon, la cordelette reliant le muscle à l’os, vieillit. Il devient moins souple et les fibres qui s’amarrent dans l’os se déchirent. Ainsi, les jeunes tennismans de haut niveau sont-ils préservés de cette tendinite si fréquente chez le pratiquant de loisir....

Lire la suite

LUXATION D’ÉPAULE : L’AUTO-REEDUCATION VA VOUS AIDER

Associée à la kinésithérapie, l’auto-rééducation vous soulage, vous fait gagner du temps et réduit votre risque de récidive. De nombreux exercices sont possibles. En route pour les progrès ! Avec la collaboration de Rémi GRENTE, kinésithérapeute du sport. Lorsque votre épaule s’est luxée, l’humérus, l’os du bras, est totalement sorti de son logement sur l’omoplate. Au passage, il a complètement déchiré le sac articulaire et les ligaments. Après avoir ré-emboité l’articulation, le médecin propose habituellement 3 semaines d’immobilisation. L’avant-bras est maintenu sur le ventre pour favoriser la cicatrisation de tous ces tissus malmenés. Les muscles doivent aussi être travaillés. Quand ils sont forts, endurants et bien coordonnés, ils assurent la stabilisation de l’humérus sur l’omoplate ! Et ce n’est pas facile ! L’évolution de notre espèce nous a pourvu d’une épaule très mobile. En contre partie nous avons perdu en stabilité ! On comprend pourquoi la récidive est la...

Lire la suite