LE SOMMEIL : UNE VRAIE SEANCE D'ENTRAINEMENT !

Dormir permet au sportif de récupérer ! C’est évident ! Mais, en s’infiltrant dans les neurones, on comprend mieux comment ça fonctionne ! On en déduit même quelques idées pour améliorer son sommeil et ses performances !

Une nuit de sommeil est constituée de plusieurs cycles d’une heure trente à deux heures. Dans chacun d’eux s’enchaîne du sommeil léger, du sommeil profond puis du rêve. Les deux dernières phases sont particulièrement utiles au sportif.

Du sommeil lent pour courir vite !

L’hypophyse est une petite glande située à la base du cerveau. Au cours du sommeil lent, elle sécrète beaucoup d’hormone de croissance. On le dit ! C’est vrai ! Les enfants grandissent en dormant. Bien sûr, chez l’adulte, la production de cette substance est plus modérée. Chez lui, elle ne permet plus d’accroître la taille mais elle stimule la réparation des tissus. Vous le savez, l’hormone de croissance est utilisée comme dopage dans le but d’augmenter la masse musculaire. Pour mener à bien cette mission coûteuse en énergie, elle  brûle des graisses. Mieux vaut dormir profondément que de confier son corps à de dangereux  charlatans !

Alors comment faire pour augmenter son sommeil profond ? Il suffit de faire du sport ! Les études montrent que l’exercice accroît la quantité et la proportion de sommeil profond. Il est également conseillé de dormir à heure régulière. En effet, chez l’adulte, le sommeil profond prédomine en début de nuit. Si vous vous couchez plus tard que d’habitude, vous ne décalez pas vos cycles mais vous prenez le train du sommeil en route. Vous grimpez dans le cycle correspondant à l’horaire où vous vous glissez dans les draps ! Dommage, vous manquerez d’hormone de croissance, vous ferez moins de muscle, vous consommerez moins de graisse !

Du rêve pour réviser

Lorsque vous passez en sommeil de rêve, l’enregistrement électrique de votre cerveau vibre comme si vous étiez éveillé. A l’inverse, vos muscles se relâchent totalement. Une structure située à la base de votre encéphale, le «locus coréuléus», bloque le passage de l’hyperactivité cérébrale vers la moelle épinière, le gros câble nerveux qui descend dans  la colonne vertébrale. Si on détruit cette zone chez le chat, l’animal bouge conformément à ses rêves.  On le voit chasser le rongeur et s’adonner à de tendres ébats avec une concubine imaginaire. Il révise les gestes indispensables à sa survie et à la perpétuation de son espèce. Les premiers cosmonautes ont été privés de sommeil pendant leur mission. Leurs cerveaux n’acceptaient pas de s’endormir en laissant leur corps sans appui stable, flottant en apesanteur ! Ils étaient incapables de se souvenir des manœuvres à réaliser pourtant maintes fois répétées sur terre ! Pour chacun d’entre nous, les expériences de privation de sommeil altèrent l’apprentissage. Le rêve est indispensable à la mémorisation. Les informations superficiellement accumulées au cours de la journée y sont classées en fonctions de votre expérience et des réflexes ancestraux. Elles seront plus aisément retrouvées. Au cours de son sommeil, le jeune interne en médecine se souvient de cet homme vu aux urgences la veille … et comprend mieux son cours sur la crise cardiaque dispensé quelques mois plus tôt ! Le golfeur révise la dernière modification apportée à son swing et l’intègre plus harmonieusement à son geste !

EN RÊVANT, VOUS RÉVISEZ LA DERNIÈRE MODIFICATION APPORTÉE A VOTRE SWING ET VOUS L’INTÉGREZ A VOTRE GESTE

Pour optimiser l’amélioration de votre technique sportive, une bonne gestion de votre période de rêve est indispensable. Voici quelques conseils. Un réveil spontané sans sonnerie hurlante vous assure de terminer votre cycle de sommeil sans estropier vos rêves. Pour cela, il est recommandé de se lever à heures régulières, même le week-end. Vous pouvez aussi utiliser un «simulateur d’aube». Cette lampe reproduit la lumière solaire et s’allume progressivement. Là encore, votre cycle de sommeil s’achève naturellement. Evitez les somnifères qui empiètent inévitablement sur la période de rêve.

Comments are closed.