DE TOUTES NOS FORCES

Le triathlon a tenu l’affiche ces derniers temps grâce au superbe film de Nils TAVERNIER, De toutes nos forces. Notre sport y tient un rôle principal et est présenté une nouvelle fois par sa pratique la plus difficile qu’est le longue distance. Il y a une très grande diversité de pratique offerte par la fédération du sprint, facilement abordable à la majorité d’entre nous, au plus long qui permet à certains de relever des défis personnels. Évidemment le regard du sportif amateur sur cette pratique extrême est souvent mêlé d’admiration et de crainte. Outre la difficulté liée au nombre de séances qu’il faut introduire dans le planning hebdomadaire, souvent il y aussi l’inquiétude de la blessure. Si l’enchaînement de trois sports pouvait faire craindre une multiplication des risques, il n’en est rien en réalité. Nous savons aujourd’hui que la traumatologie est faible et que c’est la course à pied qui la plus pourvoyeuse de problème. Une bonne préparation de la pratique permettra d’arriver indemne et en capacité d’effectuer sa course mais il est un piège à éviter si vous préparez un longue distance c’est le surentrainement qui peut être un vrai problème de santé si la progressivité n’a pas été respectée. Autre discipline, de plus en plus prisée, le paratriathlon, est la pratique de nos trois activités enchainées par des personnes victimes d’handicap. Cette discipline vient d’être intégrée aux jeux paralympiques et nous avons la chance d’avoir de très bons athlètes, déjà performants. C’est néanmoins la distance olympique qui est la star avec un championnat de France très relevé et une équipe de France performante. Tous vont débuter les compétitions internationales qui vont permettre leur qualifications aux jeux olympiques et paralympiques. Souhaitons-leur bonne chance, « de toutes nos forces » !

Par le docteur Claude Marble, président de la commission médicale nationale.

Comments are closed.