VÉRONIQUE DE VILLÈLE – TOUJOURS AU GYM TONIC

Peut-être vous souvenez-vous de Gym Tonic ? Peut-être vous êtes-vous entraîné à domicile le dimanche matin devant la télévision ? Dans un de ces cas, vous connaissez Véronique et Davina. Véronique DE VILLÈLE et Davina DELOR étaient les animatrices de cette mythique émission Gym Tonic diffusée dans les années 1980 sur Antenne 2. Professeurs de gymnastique et de yoga, elles ont su affronter les années comme elles ont animé les foyers. SantéSportMagazine a rencontré Véronique.

Propos recueillis par Gaëtan LEFEVRE

 Veronique de Villele - SanteSportMagazine Senior 8

Avec trente deux ans d’expérience, Véronique n’a pas lâché sa passion : donner des cours de gymnastique. Les Parisiens peuvent la retrouver dans les salles de gym Vit’halles. Pour les autres, elle a, notamment, réalisé des exercices de gymnastique pour les seniors sur www.seniors-domicile.fr.

Dans les années 1980, vous présentiez avec Davina DELOR, l’émission Gym Tonic, des cours d’aérobie sur de la musique disco, sur Antenne 2. Comment est née cette aventure ?

L’émission a démarré en 1980. Elle a duré sept ans. Le succès a été immédiat. On touchait entre 10 et 12 millions de téléspectateurs tous les dimanches matin. Ce qui est incroyable ! Pascale BREUGNOT était la productrice d’Antenne 2 à l’époque. Elle avait entendu parler de deux folles qui étaient dans un sous-sol et qui donnaient des cours de cinglés. Elle est venue nous chercher. Ça a été la folie ! Et ça ne s’est pratiquement jamais arrêté car aujourd’hui, je continue à participer à des émissions de radio, de télé, etc. Il n’y a pas eu de séparation avec Davina. On se téléphone tous les jours. Elle, de son côté, est nonne-bouddhiste. Elle a été ordonnée dans un monastère. Donc tout ce qui est public, olé-olé, elle ne le fait plus.

Qu’est-ce qui a fait le succès de cette émission ?

Je pense que les gens avaient un besoin de bouger dans une bonne ambiance et avec beaucoup d’énergie. Davina et moi avions, justement, de l’énergie à revendre. Et dans l’émission, on a joué deux filles comme tout le monde. On parlait à la caméra. On disait aux gens « Attention ! Je vous ai vus. Vous avez le dos rond ». Une communion s’est ainsi créée avec les téléspectateurs.

Gym Tonic - SanteSportMagazine Senior 8

Pensez-vous qu’aujourd’hui une telle émission pourrait fonctionner ?

Avec des modifications, oui ! J’ai eu la chance aujourd’hui, d’être choisie par le ministère de la Santé et par la Fédération des professions de santé, pour être la marraine de la Semaine nationale des seniors. J’ai donc réalisé des petits clips avec des exercices spécifiques pour les personnes d’un certain âge… à ma façon, c’est-à-dire en parlant et en rigolant avec les gens, en donnant de l’énergie… Ces vidéos fonctionnent très bien. Vous pouvez retrouver ces clips sur www.seniors-domicile.fr.

Il s’agit du programme sportif adapté aux seniors actifs, «Seniors toniques». Pouvez-vous nous le présenter ?

Je m’adresse à des personnes qui sont chez elles, isolées. Le thème est le maintien à domicile afin d’éviter aux seniors d’être envoyés immédiatement dans des maisons spécialisées. Si nous travaillons régulièrement notre tête, notre équilibre et notre musculature, nous pouvons garder notre autonomie plus longtemps. Je propose donc différents exercices : des mouvements pour les mains avec des balles, pour les genoux, tout cela assis sur une chaise. Les seniors ne sont donc pas obligés d’aller en salle de sport. Avec Davina, nous avons la crédibilité pour ce travail. Elle dans le yoga, et moi dans ma spécialité qui est la barre au sol, la gymnastique. Pour les seniors, j’utilise des musiques plus lentes et enseigne des exercices spécifiques. Par exemple, je leur dis de prendre une serviette, de rester assis, de redresser le dos au maximum et de tordre leur serviette. Ce mouvement va permettre de travailler les articulations, la force des mains, les bras, etc. Ensuite, je propose de nombreux exercices pour la tête. C’est très important ! Je m’occupe depuis onze ans de la Fondation pour la recherche sur Alzheimer (http://fondation-recherche-alzheimer.com). J’ai participé à la création de cette Fondation avec le docteur DE LADOUCETTE. Nous avons créé cette formation pour récolter des fonds pour la recherche. Je l’entends constamment répéter qu’il est très important de faire travailler sa tête pour éviter de rentrer dans cette maladie. Nous pouvons aussi aider les seniors en leur donnant des conseils pour le quotidien, des détails importants. Par exemple, lorsque vous êtes assis et que vous regardez la télévision, ne mettez pas votre bouteille d’eau à côté de vous. Levez-vous pour aller boire dans la cuisine. Vous avez encore soif, vous vous relevez.

Quels sont les critères pour participer à ces cours ? Y a-t-il des contre-indications ?

Évidemment, je le dis dans les clips que j’ai réalisés. Avant toute chose, votre médecin va décider de ce que vous pouvez faire ou ne pas faire. Demandez conseil à votre médecin !

L’alimentation est un critère qui entre dans vos programmes ?

L’alimentation est primordiale ! Cependant, lorsque je dis quelque chose, je le fais. Je ne peux donc pas donner de conseils de nutrition. Je ne peux pas dire « mangez de la salade, de l’avoine et de l’orge » alors que je fais exactement le contraire. Je suis très gourmande. J’aime les gros repas. Donc je ne conseille pas sur la nutrition. Si, un jour, j’en ai besoin, je prendrai un nutritionniste. Et je dirai « Écoutez-le car JE suis dans le faux ». Cependant, j’aime aussi la phrase de Napoléon : « Seul le résultat compte ».

Avez-vous toujours pratiqué un sport !

Oui, depuis que je suis petite. Aujourd’hui, je marche. Je joue beaucoup au golf. Mon sport favori est, depuis très longtemps, la pétanque. Pour moi, ce sport comporte de la stratégie, regarder comment est le terrain nécessite de l’adresse, etc. Donc, je m’applique. En parallèle, j’ai participé au championnat de France de tir aux pigeons… d’argile bien sûr. Ma discipline est le skeet. Deux pigeons sont lancés en même temps dans chaque sens : pool et mark. Dans ce sport, il est important que les pieds soient placés au millimètre. C’est de la minutie, de l’horlogerie.

Comment avez-vous gardé cette volonté au fil des années ?

Il faut regarder autour de soi. Se servir des gens qui peuvent vous apporter la volonté de faire, l’énergie et l’enthousiasme, ou juste un sourire. Il faut que les personnes âgées qui sont seules, essaient de trouver quelqu’un, un ami, un voisin !

Comments are closed.