SYNDROME « OFF/ON »

Pascal vient me voir pour la première fois. Il est footballeur. Il a 38 ans. Il y a huit mois, il a été opéré d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou. C’est le délai habituel pour reprendre le sport. C’est ce qu’il a fait. Il a été sérieux : il a fait sa rééducation consciencieusement. Il a vu son chirurgien qui lui a indiqué que tout était en place. Pourtant, il a mal et son articulation est gonflée. Il est inquiet. Je l’examine et confirme que le remplacement ligamentaire est solide et bien tendu. Alors, j’approfondis l’interrogatoire.

Le doc : Racontez-moi de quelle manière vous avez repris le foot ?

Pascal : Quand mon chirurgien m’a dit que tout était OK, il me restait quelques séances de kiné. Nous avons peaufiné le renforcement et les exercices d’équilibre, ça allait bien ! Alors je suis allé à l’entraînement. J’ai joué sans forcer mais le genou a gonflé. J’ai glacé. Et la fois suivante, ça a recommencé !

Le doc : Votre genou n’a pas de problème anatomique… mais il fonctionne mal ! Vous avez repris trop brutalement, vous êtes victime du syndrome « OFF/ON ». Les contraintes mécaniques du foot sont bien plus élevées que celle de la kiné, même bien faites. Vous manquez encore de force, d’endurance et de coordination spécifiques. À partir de maintenant et pendant deux mois, vous validerez des footings très progressifs, vous ajouterez seulement cinq minutes à chaque séance. Peu à peu, vous pourrez accélérerer. Vous grefferez des déplacements latéraux à vitesse croissante. Petit à petit, vous reprendrez le ballon : conduite, passes puis transversales et frappes. Dans deux mois, vous rejoindrez le groupe, vous ne ferez que les échauffements, vous compléterez par un peu de physique. Ensuite vous serez joker et vous jouerez sans contact. Après un mois de collectif, vous reprendrez les matchs d’abord, 30 puis 60 puis 90 minutes. Et tout ira bien !

PAR LE DOCTEUR STÉPHANE CASCUA, MÉDECIN DU SPORT.

Comments are closed.