Estelle Lefébure – « J’aime les sports qui me connectent à mon esprit »

Des mannequins stars des années 1990, Estelle LEFÉBURE est la seule Française à tenir encore le haut de l’affiche. Égérie de la marque Mixa® depuis dix ans, la belle Normande est également comédienne.

Par Isabelle Aithnard

 

Vous publiez un livre sur la méthode qui vous procure bien-être et bonheur. Comment est née l’idée de ce livre?

Ce livre est né grâce aux réseaux sociaux. C’est en voyant mes photos de petits déjeuners et de smoothies sur Instagram que mon éditeur a eu l’idée de me proposer de faire un livre. Un projet dont j’avais envie depuis longtemps.

Quel plaisir ressentez-vous à transmettre les clés de ce bien-être ?

Plus qu’une méthode, ce livre est un art de vivre mieux. Et le plaisir de partager en fait partie. Quand je vois mes lectrices poster des photos de mes recettes sur les réseaux sociaux, c’est mon plus beau cadeau.

Vous pratiquez le yoga. Comment cette activité est-elle entrée dans votre vie ?

Je pratique le yoga depuis la naissance de mon dernier enfant (ndlr : Giuliano, né en novembre 2010). Cela fait environ cinq ans.

À quelle fréquence vous entraînez-vous?

Je m’entraîne deux à trois fois par semaine. Mais je combine toujours le yoga avec d’autres sports comme la natation, la marche rapide ou le fitness…Toujours en suivant les précieux conseils de mon préparateur physico-mental, Yann LE JEUNE, pour ne pas me blesser.

Que vous apporte cette discipline ? Qu’a-t-elle changé dans votre vie ?

Le yoga nous place au moment présent (le seul qui existe), nous face à nous même.

Qu’est-ce que le yoga vous a appris de vous ?

J’aime atteindre une certaine quiétude, c’est pour cela que j’aime les sports qui me connectent à mon esprit. Le yoga procure cela.

Vous pratiquez également le stand-up paddle, quels sont les bénéfices de cette activité pour le corps et pour l’esprit ?

Comme le yoga, le stand-up paddle me permet d’atteindre une certaine harmonie qui me donne de l’énergie pour le quotidien.

Comment récupérez-vous après une activité physique ?

Pour bien récupérer, il n’y a rien de mieux que boire de l’eau et dormir.

À l’aube de vos 50 ans (ndlr : Estelle est née en mai 1966) et après une grossesse survenue à 44 ans, vous affichez une silhouette de rêve. Comment avez-vous fait pour la préserver malgré les sorties, les dîners, les invitations qui rythment votre vie sociale ?

Ce qui m’importe aujourd’hui c’est d’être en harmonie avec mon corps et mon esprit. Au il des années, j’ai appris à cultiver l’intérieur pour embellir l’extérieur. L’être est aussi important que le paraître.

Votre poids était-il une obsession à l’époque où vous défiliez pour les grands couturiers ?

Grâce à mon métier de mannequin, j’ai toujours eu la chance de prendre soin de moi mais je n’ai jamais été obsessionnelle de mon poids. À mon époque, les mannequins pouvaient être belles avec de jolies formes.

Vous bannissez les aliments contenant du lactose et du gluten. Est-ce dû à une réelle intolérance ou bien est-ce pour suivre la tendance du moment ?

Je ne cherche pas à suivre la tendance et je ne prône rien de drastique. Grâce à Bruno LACROIX, mon nutritionniste, j’ai découvert que j’étais intolérante au gluten. Depuis que je cuisine sans gluten et sans lactose, comme dans les recettes de mon livre, les bénéfices sont au rendez-vous, aussi bien sur mon équilibre que sur l’éclat de ma peau.

Livrez-nous les cinq secrets de votre forme…

Zéro aliment transformé, une heure par jour pour méditer ou pour faire du sport, deux carrés de chocolat noir, trois tasses de thé vert, huit heures de sommeil par nuit…

Que trouve-t-on dans votre assiette ?

Des produits sains mis en scène harmonieusement. La vision est aussi importante que le goût. C’est pour cette raison que, dans ma méthode, j’ai tenu à réaliser moi-même de jolies assiettes.

Quels plaisirs dangereux pour la ligne continuez-vous de consommer?

Rassurez-vous, je suis normande et gourmande. Et je peux craquer pour une belle entrecôte si j’en connais la provenance.

Vous êtes, depuis plusieurs années, l’image de Mixa®. Comment expliquez-vous cette longévité ?

Je suis toujours restée idèle à moi-même, je n’ai jamais cherché à ressembler à une autre.

Quels sont, en dehors du yoga, vos autres facteurs d’équilibre ?

J’affectionne particulièrement la marche rapide qui permet de déstocker les acides gras. Par ailleurs, c’est un sport économique qui peut se pratiquer absolument partout.

Comments are closed.