Des chaussures sur mesure

À l’heure où l’on ne sait toujours pas sur quel pied courir, les marques de sport innovent. En utilisant une des technologies de demain, l’impression 3D ou « fabrication additive », elles proposeront bientôt des chaussures sur mesure. La course au running personnalisée a commencé.

Par Gaëtan Lefèvre.

 

Début octobre 2015, la marque de sport Adidas® annonçait travailler sur des chaussures de running dont les semelles allaient être imprimées en 3D, les chaussures Futurcraft 3D. En utilisant la technologie de fabrication additive, ou plus communément appelée impression 3D, la société aux trois bandes a l’ambition, dans un futur proche, de proposer aux coureurs des chaussures de running aux semelles personnalisées. Les fabricants de chaussures pourront alors produire des semelles définies en fonction du besoin de flexibilité, de stabilité, de durabilité, mais aussi de la force et du poids de l’utilisateur. De nouvelles géométries de production et de nouveaux matériaux seront disponibles à travers le processus de construction couche par couche, la fabrication additive.

Chaussures Adidas impression 3D SanteSportMagazine 40 Semelles Adidas impression 3D SanteSportMagazine 40

Une technologie de pointe

La fabrication additive permet de produire un objet réel à partir d’un fichier numérique CAO (conception assistée par ordinateur). Imaginez-vous posséder un fichier 3D d’une semelle de chaussures obtenu après un scan de votre pied et de votre foulée. Il suffira pour cela d’effectuer un scan sur un tapis de course directement en magasin ou dans un autre lieu possédant la technologie. Un ordinateur numérisera alors vos données. Ce fichier 3D sera ensuite envoyé sur un logiciel qui découpera en tranche l’objet à imprimer. Enfin, l’imprimante 3D réalisera la semelle en déposant couche par couche un matériau défini, en suivant le tranchage du logiciel. Un traitement final sur le produit pourra être nécessaire. Votre semelle sur mesure sera alors fabriquée. Il restera à l’assembler avec les autres pièces composant votre chaussure.

New Balance aussi dans la course

Au mois de novembre 2015, la marque New Balance® est entrée à son tour dans la course en dévoilant ses chaussures de running 3D. Grâce à une collaboration exclusive avec la société 3D Systems, spécialiste de fabrication en impression 3D, elle teste, depuis 2012, des semelles imprimées en 3D. Ces dernières sont fabriquées par frittage sélectif au laser (SLS : Selective Laser Sintering), c’est-à-dire à partir d’un procédé par lequel un laser vient fritter ou fusionner une base de poudre. Cette poudre est un élastomère DuraForm® Flex TPU, nouvellement développé. Cette édition limitée de chaussures de running devrait être lancée à Boston en avril 2016, puis dans certains points de vente New Balance® à travers le monde.

Chaussures New Balance impression 3D SanteSportMagazine 40 Semelles New Balance impression 3D SanteSportMagazine 40

Voir plus loin

Cette technologie, déjà utilisée dans de nombreux domaines, pourrait bien être le début d’une tendance plus large dans l’univers du textile sportif. La réussite de cette production pourrait aider à développer des chaussures dans de nombreux sports, comme cela est déjà le cas pour des chaussures à crampons comme les Vapor Laser Talon de Nike® portées par des footballeurs US professionnels. Une technologie qui ouvre de nombreuses possibilités. Hors la création de paires de chaussures sur mesure, personnalisées aux coureurs, il sera possible aux marques de donner de nouvelles formes géométriques aux semelles et d’utiliser de nouveaux matériaux pour les rendre plus légères, plus souples et plus amortissantes. ■

Chaussures Nike SanteSportMagazine 40

Comments are closed.