Marathon de Jérusalem – Un défi sportif, une découverte culturelle

Le 18 mars 2016 a eu lieu le Marathon international de Jérusalem. Des coureurs de tous les pays et de toutes les religions ont traversé la ville sainte dans un même but, se délecter des merveilles de Jérusalem sur 42,195 kilomètres. SantéSportMagazine s’y est régalé.

 

Cette sixième édition du marathon international de Jérusalem a été remporté par le coureur kenyan de 25 ans, Kipkosgei SHADRACK, avec un temps de 2 heures 16 minutes et 33 secondes. Outre la course de 42,195 kilomètres, l’organisation a proposé un semi-marathon de 21 kilomètres, ainsi que des courses de 10 km et de 5 km, une « course familiale » de 1,7 kilomètre et une course pour les personnes à handicap de 800 mètres. Tout le monde pouvait y trouver son bonheur. Trente mille coureurs de soixante-deux pays étaient du voyage ! Et pour la première fois, une délégation chinoise y participait.

Un parcours touristique

Le marathon international de Jérusalem attire plus pour sa beauté et pour son ambiance que pour la compétition. Capitale d’Israël, Jérusalem offre un voyage culturel et architectural à couper le souffle. Quelle que soit la course choisie, le coureur foulera des sites historiques fascinants représentant les trois mille ans de l’histoire de la cité. Dans cet enchevêtrement de ruelles historiques, les marathoniens traversent la vieille ville, de la porte de jaffa au campus de Guivat Ram. Des scènes ont été installées tout le long du parcours sur lesquelles des groupes animent la course et poussent, avec la foule présente, les athlètes. L’atmosphère se transforme pendant 42,195 km en une fête. L’actualité, pas toujours réjouissante, laisse place à l’effort et à une joie non dissimulée. « Le nombre de candidats qui se sont inscrits jusqu’à présent pour le marathon indique que les israéliens et les touristes ne permettent pas au terrorisme de paralyser la ville ou leur routine quotidienne », a déclaré nir BARKAT, maire de Jérusalem et coureur international. La course à pied, et encore plus à Jérusalem, offre un autre regard sur la ville. Elle permet de mettre sa passion au service de voyage, de vivre des expériences inoubliables et de partager avec les acteurs locaux et les autres coureurs.

Marathon jerusalem 1 - santesportmagazine 41 - 2016 jerusalem winner marathon

Un parcours familial

Chaque année, de nombreuses associations participent au marathon international de Jérusalem. Elles sont rejointes dans cette fête par les familles, jeunes et enfants qui courent sur des distances plus ou moins longues, en choisissant parmi les sept parcours proposés. Pour assurer la sécurité des athlètes et des spectateurs, d’importantes forces de sécurité, comprenant des milliers d’hommes, parmi lesquels des policiers, des gardes frontières et des gardes de sécurité privés, sont déployées. On s’y sent en sécurité. L’ambiance est à la fête pour les athlètes mais aussi pour le public venu les encourager.

Marathon jerusalem 2 - santesportmagazine 41 - 2016 jerusalem winner marathon

Un parcours difficile

Derrière l’air de vacances qui règne pour les athlètes venus courir le marathon de Jérusalem, le parcours a la réputation de ne pas être le plus roulant. Les montées et les descentes sont nombreuses dans la ville sainte. Et le coureur ne pourra échapper à ce dénivelé urbain. On ne choisit pas le marathon de Jérusalem pour améliorer son temps ou même battre son record. Cette compétition a bien d’autres plaisirs à offrir. Nous vous conseillons vivement d’arriver avant ou de prolonger votre séjour afin de prendre le temps de découvrir cette ville extraordinaire. Y courir est un privilège ! ■

Comments are closed.