Le cycliste qui voulait devenir marathonien

Xavier a 32 ans. Je le vois régulièrement pour son certificat d’aptitude au vélo en compétition. Chaque année, il participe à de nombreuses cyclosportives. Il a du talent et finit souvent dans le peloton de tête. Cette fois, il consulte pour une douleur au pied.

Xavier : J’ai un copain triathlète qui roule avec moi, à Longchamp. Il m’a dit : « Viens avec moi courir le marathon de New York, mon frère renonce et me laisse son dossard. Tu es entraîné pour le long , ça devrait passer sans souci ! ». Alors, il y a un mois, je me suis mis à courir. J’avais plutôt la pêche jusqu’à cette fameuse douleur au pied.

Je l’examine et je lui fais la synthèse.

Le doc : Xavier, vous avez une fracture de fatigue du deuxième métatarsien, la baguette osseuse qui relie la cheville au deuxième orteil. Les réceptions de foulée ont traumatisé votre os et les microfissures ont fini par se rejoindre. Le vélo ne provoque aucun impact. Vos os ne se renforcent pas. Au contraire, une étude montre que 50 % des cyclistes « pro » ont les os moins denses que les sédentaires. Normal, ils passent 4 heures par jour à pédaler en apesanteur ! Vous avez commencé brusquement la course. Vous aviez la caisse pour courir longtemps et la puissance pour courir vite. C’est votre maillon faible qui a lâché !

Par le docteur Stéphane Cascua, médecin du sport

Comments are closed.