La sophrologie au service des sportives

Sophrologie-Sportives

Sportifs de haut niveau ou simples amateurs, ils sont de plus en plus nombreux à pratiquer la sophrologie pour maximiser leur potentiel. Pourquoi cette méthode semble-t-elle particulièrement adaptée à la pratique sportive et surtout comment fonctionne-t-elle?
La sophrologue Catherine Aliotta fait le point sur cette technique de préparation mentale prisée des sportifs.

Par Catherine Aliotta, sophrologue 

La sophrologie est une méthode dite « psychocorporelle », qui permet d’agir à la fois sur le corps et sur le mental. En pratiquant ses exercices, il est possible de mieux gérer ce qui se passe en soi, c’est-à-dire les ressentis, les émotions, les douleurs, le niveau d’énergie, etc. Ainsi, la sophrologie permet de retrouver du bien-être et d’améliorer ses performances.

Comment la sophrologie a-t-elle intégré le milieu sportif ?

Les sportifs sont constamment en quête de techniques, à la fois simples et accessibles, qui leur permettent d’améliorer leurs performances. Et c’est exactement ce que la sophrologie leur propose. La méthode peut être pratiquée à tout moment, avant un match, une compétition ou même tout au long de l’entraînement sportif. En fait, elle peut accompagner les athlètes dans chacun de leurs défis. L’ex-joueur de tennis et capitaine de l’équipe de France Yannick Noah, le nageur Alain Bernard, le tennisman Jo-Wilfried Tsonga ou encore la joueuse de tennis Caroline Garcia ont affirmé avoir pratiqué la sophrologie pour développer leurs aptitudes sportives. La méthode séduit les plus grands!

Dans ma pratique de sophrologue, j’ai moi-même régulièrement eu l’occasion d’accompagner des personnes chez qui la réussite sportive était un enjeu majeur pour leur réalisation personnelle, voire professionnelle. Et j’ai pu mesurer combien cette discipline avait été une véritable alliée dans leur pratique sportive.

Qu’est-ce que la sophrologie peut apporter à une sportive?

Une athlète peut améliorer ses résultats sportifs en apprenant, par exemple, à gérer ses émotions. En effet, ces dernières peuvent soit l’aider à se transcender, soit l’inhiber totalement. On remarque, à ce propos, deux grands phénomènes.

- L’effet du stress sur les performances sportives. Le stress peut venir booster les aptitudes physiques et intellectuelles du sportive, lorsqu’il est bien dosé. À l’inverse, trop de stress pourra réellement impacter ses capacités cognitives et la déstabiliser sur le terrain. La sophrologie aidera la sportive soit à augmenter le niveau de stress lorsqu’il n’est pas assez élevé, soit à le diminuer lorsque le stress devient trop envahissant.

- L’effet des émotions sur l’image de soi. Les vagues émotionnelles peuvent conduire une sportive à douter de ses compétences, à remettre en question la confiance qu’elle se porte, voire à développer un discours intérieur d’auto-sabotage comme « tu es nulle », « tu n’y arriveras pas », « c’est trop dur », etc. Pour enrayer ce mécanisme, il est important qu’elle dispose d’outils lui permettant de calmer ces émotions qui la submergent et de retrouver confiance en elle. C’est ce que la sophrologie lui propose.

Pourquoi parle-t-on de préparation mentale en sophrologie?

La sophrologie va permettre à une athlète de faire face aux différents défis auxquels elle sera confrontée tout au long de son parcours sportif, que ce soit face aux blessures, à la fatigue, à la peur, à la colère ou encore au manque de concentration. Des difficultés qui peuvent lui faire perdre confiance en ses capacités, impacter sa motivation et provoquer un désinvestissement sur le terrain. Pour aider la sportive à gagner en performance, la sophrologie lui propose un véritable « entraînement mental ». L’objectif est de l’aider à mieux rebondir face aux difficultés et aux échecs.

Cet entraînement l’amènera, par exemple, à:
- se recentrer plus facilement;
- ne pas se laisser déstabiliser face à l’adversaire;
- gérer plus facilement la pression;
- canaliser son énergie;
ou encore gagner en endurance.

Pour résumer, la sophrologie aidera les sportives à trouver en elles les ressources nécessaires pour se dépasser.

De quelle façon la sophrologie peut-elle accompagner une sportive?

Dans un programme sportif, on compte généralement cinq phases bien distinctes. Des étapes clés qui débutent lors des premiers temps d’entraînement et se terminent après la compétition. En sophrologie, l’objectif est que la sportive puisse bénéficier d’une préparation mentale propre à chacune de ces phases.

Cette dernière sera, par exemple, amenée à renforcer sa motivation comme sa concentration lors des entraînements généraux.

Elle pourra également développer sa mémorisation durant les temps de préparation plus spécifiques (coordination de gestes techniques, par exemple).

Avant les compétitions, il pourra être proposé aux sportifve d’apprendre à gérer leur anxiété ou à lâcher prise pour se libérer de la charge émotionnelle.

Durant les périodes de compétition, la sportive aura la possibilité de renforcer sa combativité, de diminuer l’impact des douleurs physiques, ou encore de passer des nuits réparatrices.

Enfin, cette dernière pourra tirer des bénéfices de la sophrologie même après les compétitions. Au programme : gestion de l’échec ou de la réussite, et optimisation de la récupération.

La méthode utilisée tout au long du programme sportif contribuera au bon déroulé des entraînements et des compétitions.

Pourquoi la sophrologie séduit-elle de plus en plus les professionnels du sport?

Aujourd’hui, le nombre de sophrologues qui collaborent avec les préparateurs physiques ou les équipes médicales en charge des athlètes est croissant. Car bien plus que d’aider les sportifs à gagner en performance, la sophrologie leur permet de mieux se connaître et de mieux comprendre leurs fonctionnements. En réalité, la méthode participe, bien souvent, à une démarche plus globale mais aussi plus personnelle : celle de trouver sur le plan sportif, familial ou encore professionnel, le bon équilibre de vie.

Comments are closed.