Tag Archives: energie

RANDONNEURS, SOIGNEZ VOTRE ALIMENTATION

La randonnée est une activité physique réellement sollicitante. Haro au Sandwich pâté et aux chips du pique-nique d’autrefois. Nicolas RUIG, diététicien du sport, nous guide vers une alimentation plus adaptée. Que l’on soit débutant ou confirmé, la randonnée exige une bonne préparation, en particulier diététique, car cette activité est, par nature, « incertaine ». Il n’y a généralement pas de ravitaillement le long du parcours. Votre sac à dos sera votre meilleur ami pour le ravitaillement… mais aussi un de vos ennemis : le poids. La météo aussi peut être fluctuante : vous pouvez avoir très froid et très chaud en fonction des nuages, de l’heure, ou du vent. Enfin, c’est un sport éprouvant dans la durée. Cela veut dire que vous ne pouvez pas présager de vos coups de pompes, fringales, ou troubles digestifs éventuels. AUTONOMIE OBLIGATOIRE, EFFORT D’UNE JOURNÉE SUR LE RELIEF ET SOUS LE SOLEIL, LA...

Read more

PLAISIR DU SKI ET PLAISIR DE LA TABLE : C’EST POSSIBLE

Les sports d’hiver, c’est du sport ! Concilier gastronomie montagnarde, convivialité et équilibre : c’est nécessaire ! Associer glisse ludique et ravitaillements savoureux : c’est indispensable ! Dominique POULAIN, diététicienne du sport, nous livre ses conseils et ses recettes ! Que la montagne est belle, l’hiver venu ! Mangeurs de pistes, fondeurs ou randonneurs, de plus en plus d’adeptes des pentes neigeuses se donnent rendez-vous pour une semaine de vacances au grand air.  Mais attention, si l’on veut profiter de tous ces moments,  une préparation nutritionnelle adaptée est de rigueur....

Read more

FAUT-IL ENCORE MANGER DES PATES ?

  Dans l’esprit de tous les sportifs, les pâtes apportent l’énergie indispensable pour assumer les efforts longs et intenses. Les recherches récentes semblent mettre à mal ce monopole nutritionnel. par le Docteur Stéphane CASCUA L’homme préhistorique, un sportif d’endurance. Il y a environ 10 000 ans, au début de néolithique, l’homme s’est sédentarisé. Elevage et agriculture lui ont permis de consommer bien plus de céréales. Auparavant, au cours des millions d’années du paléolithique, il était nomade et chasseur cueilleur. L’étude des populations ayant conservées le même mode de vie, notamment les Bushmen d’Afrique australe, se révèle très instructive. L’homme préhistorique brûlait beaucoup d’énergie, environ 3000 à 3500 kilocalories par jour, comme un sportif s’entraînant 1 à 2 heures quotidiennement. Après de longues marches de transhumance et des périodes de chasse plus intenses, il avalait 3 fois plus de protéines que nous, des fruits et des légumes....

Read more