Les navigateurs de la route du Rhum maîtrisent seul leur voilier de 60 pieds pendant une dizaine de jour. Voilà qui nécessite des qualités athlétiques insoupçonnées ! Découverte avec Bernard JAOUEN, préparateur physique au «Pôle Finistère Course au large». par Stéphane CASCUA, médecin du sport La route du Rhum, c’est déjà de la «super-endurance» : 8 à 12 jours d’activité physique quasi-continue. C’est aussi de gros pics de puissance cardiaque et de force musculaire à des moments cruciaux : changement cap, modification des surfaces de la voilure ! Enfin, c’est un boulot d’équilibriste sur sol instable, glissant et vibrant, 24 heures par jour … et surtout la nuit !...

Read more