Un tendon relie le muscle à l’os. Il transmet la force de contraction. Il est plus résistant qu’un os en croissance. Chez l’enfant, en cas de surmenage sportif, c’est l’os qui se fissure ! Par le docteur Stéphane CASCUA, médecin du sport   Le tendon de l’enfant est jeune et souple ; il résiste bien à la mise en tension. Les tendinites sont exceptionnelles. Celui de ses parents est plus raide et plus cassant. En cas de surutilisation, il souffre volontiers de microdéchirures à l’origine de tendinite. Chez le jeune sportif, l’os à proximité des articulations est en pleine croissance ; il est encore cartilagineux et fragile. À force de tractions, il finit par être victime de microfissures au point d’insertion des tendons. En langage médical, on parle «­d’ostéochondrose­» : « ostéo » pour os, «­chondro » pour cartilage et « ose » pour microlésion...

Read more